Président du jury
Eugène Traey
Belgique, °1915 - 2006
Né à Amsterdam de parents belges, Eugène baron Traey (1915-2006) a fait ses études musicales au Conservatoire royal d'Anvers, où il a eu comme professeur de piano Emmanuel Durlet. Il se perfectionna ensuite à Paris chez Robert Casadesus et en Allemagne chez Karl Leimer et Walter Gieseking. Eugène Traey a mené parallèlement une carrière de concertiste et de professeur au Conservatoire royal d'Anvers, dont il a été le directeur jusqu'en 1980. Il a donné des récitals, des concerts avec orchestre et en musique de chambre avec Arthur Grumiaux et Jean Laurent ou en duo de piano avec Frédéric Gevers. Il est le fondateur du deSingel à Anvers et fut régulièrement membre du jury de concours internationaux réputés (Moscou, Varsovie, Munich, Tokyo et autres). De 1982 à 1995, Eugène Traey a présidé le jury de chaque session du Concours Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Luigi Alva
Né à Lima, le ténor péruvien Luigi Alva fait ses débuts à l'opéra dans I Pagliacci en 1951 à Lima. En 1953, il quitte son pays pour l'Italie où il se perfectionne avec Emilio Ghirardini, puis avec Ettore Campogalliani. Remarqué lors du Concours Voci Nuove de l'AsLiCo, il est choisi pour faire partie des Cadetti della Scala. En 1955, il inaugure la Piccola Scala et en 1956 il fait ses débuts à la Scala, dans Il Barbiere, avec, entre autres, Maria Callas. Il deviendra grand spécialiste de cet opéra, qu'il a chanté dans six enregistrements différents et deux films.
Il est apparu sur les plus grandes scènes du monde : l'Opéra de Vienne, le Covent Garden, le Bolchoï, la Zarzuela ou le Metropolitan Opera, mais aussi dans d'autres opéras partout dans le monde et il a participé aux plus grands festivals : Glyndebourne, Salzbourg, Aix-en-Provence.
Luigi Alva a créé l'Association Prolirica, qu'il dirige au Pérou. Il a reçu diverses distinctions honorifiques, dont le prix Viotti d'oro en Italie, et la plus importante distinction honorifique du Pérou pour son apport à la diffusion de la culture. Il enseigne actuellement à l'Académie de Perfectionnement pour Chanteurs lyriques au Théâtre de la Scala à Milan.
  • Biographie
En savoir plus
Martina Arroyo
États-Unis
Originaire de New York, Martina Arroyo s’est distinguée sur les plus grandes scènes du monde, comme le Metropolitan Opera, l’Opéra de Paris, le Covent Garden, La Scala de Milan, le Staatsoper de Vienne et le Teatro Colón à Buenos Aires, ainsi que dans les salles de concert de Salzbourg, Berlin, Rome, Paris et New York. Célèbre pour ses interprétations de Verdi, Puccini, Strauss et Mozart, elle s’est également intéressée au répertoire contemporain. Elle a réalisé plus de 50 enregistrements, comprenant les tout grands opéras, sous la direction de chefs de renommée internationale. Martina Arroyo est professeur émérite de l’Université d’Indiana, administrateur du Carnegie Hall et du Metropolitan Opera Guild, ainsi que Fellow of the American Academy of Arts and Sciences. Durant six années, elle est membre du National Endowment for the Arts et reçoit un des premiers American Council for the Arts awards. Fondatrice et directrice artistique de sa propre fondation (Martina Arroyo Foundation, Inc.), elle soutient deux programmes destinés à de jeunes chanteurs: le «Role Development Class» et la résidence d’été «Prelude to Performance». Martina Arroyo a reçu le Kennedy Center Honor, ainsi que des doctorats honoraires de nombreuses universités dont la Juilliard School, le Hunter College, la New England School of Music et la Rutgers University.
  • Biographie
En savoir plus
Jules Bastin
Belgique, °1933 - 1996
Après avoir suivi une formation littéraire, Jules Bastin entre au Conservatoire de Bruxelles dans la classe de Frédéric Anspach. En 1958, il obtient les premiers prix de chant et d'opéra avec grande distinction. Il est engagé dès 1960 au Théâtre Royal de la Monnaie. Il remporte le premier prix du Concours de Bois-le-Duc en 1962 et de Munich en 1963. Jules Bastin a chanté sur les plus grandes scènes lyriques du monde (la Scala, Covent Garden, le Metropolitan...) sous la direction des plus grands chefs (Karajan, Kleiber, Barenboim, Böhm, Boulez...). Il a interprété la plupart des grands rôles de basse du répertoire, dont le Baron Ochs (Der Rosenkavalier), Falstaff, le Père (Louise).
  • Biographie
En savoir plus
Walter Berry
Autriche, °1929 - 2000
Le baryton viennois Walter Berry a suivi des études d’ingénierie civile en parallèle d’une formation de chanteur à l’Académie de Vienne, dans la classe d’Hermann Gallos. En 1949, il est lauréat du Concours Mozart à Vienne, ainsi que des concours de Verviers et de Genève. Il devient soliste à l’Opéra de Vienne en 1950, et y fait une apparition lors de la réouverture de l’établissement en 1953, tout comme lors des inaugurations des opéras de Berlin, Munich, ou du Théâtre Nissai de Tokyo. En plus de sa carrière de concertiste aux côtés des plus grands orchestres et chefs d’orchestre, Walter Berry est aussi connu pour ses interprétations de Lieder. Il prend part au Wiener Festwoche, aux festivals de Salzbourg, Munich, Lucerne, Montreux, Aix-en-Provence, Saratoga et Prague, et à des productions télévisées. Ses enregistrements sont nombreux, tout comme le sont les distinctions qui lui ont été accordées dans son pays d’origine. Nous pouvons citer, entre autres, le titre de Kammersänger (chanteur de musique de chambre), qui lui est attribué en 1963. Professeur invité de plusieurs académies et universités, il a souvent été membre de jurys lors de concours internationaux, et a occupé le poste de professeur de Lieder et d’oratorio à l’Ecole de Musique de Vienne.
  • Biographie
En savoir plus
Ileana Cotrubas
La soprano roumaine Ileana Cotrubas a suivi ses études au conservatoire de Bucarest avec les professeurs Elinescu et Stroescu. Après ses débuts à l'opéra de cette même ville en 1964 où elle interprète Yniold dans Pelléas, elle remporte les concours de Bois-le-Duc en 1965 et de Munich en 1966. Elle compléta par la suite sa formation à l'Académie de musique de Vienne. Une grande carrière internationale s'ensuivit. Elle a chanté les plus grands rôles (Susanna, Pamina, Violetta, Mimi, Gilda, Mélisande,...) sur la plupart des grandes scènes lyriques du monde (Covent Garden, la Scala, la Wiener Staatsoper, les festivals de Salzbourg, Glyndebourne et Florence,...). Elle a en outre eu une activité de concert importante avec les plus grands orchestres européens. En 1981, Ileana Cotrubas fut nommée Kammersängerin par le gouvernement autrichien. Depuis 1990, elle s'est retirée de la scène et consacre son temps à la formation de jeunes chanteurs.
  • Biographie
En savoir plus
Cristina Deutekom
Pays-Bas
En savoir plus
Louis Devos
Belgique - 2015
En savoir plus
Robert Gartside
Après avoir étudié à la Harvard University où il commença à chanter, le ténor Robert Gartside vint à Paris étudier avec Pierre Bernac et travailler avec Francis Poulenc et Nadia Boulanger. Après quelques tournées de récitals et d'oratorios en Europe à partir de 1960, il fait ses débuts à New York en 1964 où les critiques rendent hommage à la qualité et l'authenticité de son répertoire de récital français. En 1967, il retourne définitivement vivre aux États-Unis où il est professeur de chant à l'université de Boston. Il est connu aux États-Unis pour ses séminaires sur l'interprétation de la littérature vocale française et comme professeur de technique vocale. Il a sorti deux éditions annotées des compositions pour la voix de Maurice Ravel et Gabriel Fauré.
  • Biographie
En savoir plus
Sena Jurinac
, °1921 - 2011
Née à Travnik (Bosnie) d'une mère autrichienne et d'un père croate, la soprano Sena Jurinac étudia le chant avec Marja Kostrencic au Conservatoire de Zagreb. Elle fit ses débuts dans le rôle de Mimi (La Bohême), au théâtre de Zagreb, en 1942. Karl Böhm l'engagea à l'Opéra de Vienne en 1944, où elle resta jusqu'en 1982. Sena Jurinac se produisit dans les plus grandes maisons d'opéra mondiales (Covent Garden, La Scala, Chicago, Buenos Aires, Melbourne) et a chanté dans les plus prestigieux festivals tels que ceux de Salzbourg et Glyndebourne. Elle construisit sa réputation grâce aux grand rôles de soprano qu'elle chanta dans des œuvres de Mozart et de Strauss. Ses interprétations dans Der Rosenkavalier et Ariadne auf Naxos ont laissé sa marque dans l'histoire de l'opéra. Après 1982, elle continua à enseigner, donner des masterclasses et à participer à des concours internationaux en tant que membre du jury.
  • Biographie
En savoir plus
Yvonne Minton
Australie
Yvonne Minton fut l’une des grandes mezzo-sopranos de la fin des années 60 et des années 70. Elle débute son apprentissage du chant en Australie, et se perfectionne à Londres à partir de 1961. En 1964, elle rejoint la Royal Opera House Covent Garden comme soliste, et y remporte de nombreux succès, notamment dans les rôles d’Octavian, Sesto, Didon, Fiordiligi, Kundry, Brangane, Frika et Marina. Elle est alors demandée par les plus grandes maisons d’opéra en Europe et aux États-Unis, dont Bayreuth ou le Festival de Salzbourg. Elle a également été régulièrement invitée à l’Opéra de Cologne et à l’Opéra de Paris, ou elle a participé à la première production de Lulu dirigée par Pierre Boulez et enregistrée par Deutsche Grammophon. Parallèlement à sa carrière a l’opéra, Yvonne Minton a aussi été très active comme concertiste. Sa discographie est impressionnante et couvre tant son activité de concertiste que celle de chanteuse d’opéra. Elle se dédie à l'apprentissage de jeunes chanteurs.
  • Biographie
En savoir plus
Vladislav Piavko
Russie (Fédération de)
En savoir plus
Hermann Christian Polster
Allemagne
Né à Leipzig, Hermann Christian Polster est particulièrement apprécié dans le domaine de l’oratorio. Il a commencé sa formation musicale au sein du Dresdner Kreuzchor. Il la poursuit ensuite avec son père, Fritz Polster, et étudie la musicologie à l’Université de Leipzig. Sa carrière internationale le mène à se produire en concert dans des oratorios, notamment avec le Thomanerchor de Leipzig, le Dresden Kreuzchor, les Bachsolisten et l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Il a également chanté partout dans le monde avec les principaux chefs d’orchestre, et a réalisé des enregistrements pour la radio, la télévision et plusieurs firmes de disques. Hermann Christian Polster a enseigné à la Hochschule Felix Mendelssohn-Bartholdy de Leipzig. Il dirige de nombreuses master-classes internationales et il est invité à participer en tant que membre du jury dans de nombreux concours de chant.
  • Biographie
En savoir plus
Vera Rozsa-Nordell
, °1917 - 2010
En savoir plus
Joan Sutherland
- 2010
Après son triomphe dans Lucia di Lammermoor au Covent Garden en 1959, Joan Sutherland s’est imposée parmi les plus grandes sopranos de notre temps. Elle s’est consacrée à la redécouverte des opéras de Haendel, et a été l’une des célèbres interprètes des opéras de Mozart, Rossini, Bellini, Donizetti, Gounod, Thomas, Massenet et Verdi. Elle a chanté dans la plupart des principales maisons d’opéra et a eu une activité discographique prolifique. Ses enregistrements ont fréquemment été primés. Joan Sutherland a reçu les honneurs de plusieurs universités et écoles de musique australiennes, européennes et américaines. Elle a été nommée Dame Commander of the Order of the British Empire, avant de recevoir l’Ordre du mérite de la Reine d’Angleterre et de se voir attribuer le titre de Commandeur des Arts et des Lettres par le Gouvernement français pour les services rendus à la musique. Depuis qu’elle a quitté la scène, elle a été invitée dans de nombreux jurys internationaux et a passé une grande partie de son temps à la rédaction de son autobiographie A prima donna’s Progress, qui a été publiée en Grande-Bretagne, en Australie et aux États-Unis. Elle est décédée en 2010.
  • Biographie
En savoir plus
Eric Tappy
Ténor suisse, né à Lausanne, Eric Tappy s'impose durant près de trente ans sur la scène internationale, tant dans l'oratorio que dans l'opéra où il est considéré comme un interprète idéal des ouvrages baroques et de Monteverdi en particulier. Il reçut en 1968 le Prix Edison du Disque pour son interprétation du rôle d'Orfeo.
Jusqu'en 1981, data à laquelle il annonça son retrait de la scène, il figurera comme l'un des premiers ténors mozartiens, invité des plus grands scènes mondiales. Il participa à de nombreux festivals internationaux, dont celui de Salzbourg, notamment dans la production Ponnelle-Levine.
Ses rôles de prédilection sont également Pelléas, Alwa (Lulu) ou Lensky. Il a chanté sous la direction de grands chefs tels Ansermet, Kleiberth, Kubelik, Karajan, Sawallisch, Levine ou Harnoncourt, et ila participé à de nombreux enregistrements, films et créations.
Dès 1981 il crée et dirige l'Atelier d'Interprétation vocale et dramatique de l'Opéra de Lyon ; il est ensuite professeur au Conservatoire de Genève jusqu'en 1999. En 1994 il est nommé au grade d'Officier des Arts et des Lettres par le gouvernement français.
Son enseignement conjuguant technique vocale, interprétation et mise en scène lui vaut d'être invité pour des master classes à Salzbourg, Bruxelles, Copenhague, Oslo, Göteborg et Villecroze dans le Var.
  • Biographie
En savoir plus
José Van Dam
Belgique
Baryton-basse, né à Bruxelles, José Van Dam compte aujourd’hui parmi les tout grands interprètes du monde vocal. Depuis ses débuts à Paris, dans Les Troyens, il est l’invité régulier maisons d’opéra et des festivals les plus prestigieux (Paris, Covent Garden, La Scala, le Staatsoper de Vienne, le Deutsche Oper de Berlin, le Metropolitan Opera, le Teatro Colón, les festivals de Salzbourg, Aix-en-Provence, Orange, etc.). Il a interprété Falstaff, Simon Boccanegra, Philippe II (Don Carlos), Don Giovanni, Boris Godounov, Amfortas (Parsifal), Der Fliegende Holländer, Wozzeck et bien d’autres rôles encore. La création du rôle titre dans le Saint-François d’Assise d’Olivier Messiaen, a été applaudie chaleureusement tant à Paris qu’à Salzbourg, en 1983, puis en 1992. Ses rôles d’opéra n’empêchent pas José Van Dam de développer également une carrière dans les domaines de l’oratorio et du lied ; son répertoire y est tout aussi large. Il a chanté sous la baguette de Herbert von Karajan, Claudio Abbado, Riccardo Muti, Georg Solti, Seiji Ozawa, etc. Sa discographie est impressionnante et a été récompensée par de nombreux prix. Il s’est produit au cinéma, notamment dans le célèbre film Le Maître de Musique. José Van Dam a en outre reçu le titre de Kammersänger de la ville de Berlin et le grade de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. En août 1998, José van Dam a été anobli par le Roi Albert II.
  • Biographie
En savoir plus
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Jurys des concours de piano
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER