Président du jury
Arie Van Lysebeth
Belgique, °1938
Arie Van Lysebeth était le Président du Jury du Concours Reine Elisabeth de 1996 à 2018. Il commence le violon à l’âge de quatre ans. Il s’est formé au Conservatoire de Bruxelles, où il a étudié l’écriture musicale, le basson, la musique de chambre et la direction d’orchestre. Après concours, il se voit octroyer le poste de basson soliste à l’Orchestre symphonique de la Radio-Télévision Belge. Deux ans plus tard, il devient premier lauréat ex-aequo du Concours International de Prague. Il se perfectionne ensuite en direction d’orchestre auprès de Bruno Maderna à Salzbourg et Pierre Boulez en Suisse. Depuis 1970, il dirige le Vlaams Kamerorkest, en Belgique et à l’étranger. En tant que chef invité, il s’est produit à la tête des grands orchestres belges, ainsi qu’aux États-Unis, en Argentine, à Taïwan, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne. Il a ainsi travaillé avec des solistes renommés tels qu’Igor Oistrakh, José Van Dam, Murray Perahia ou Augustin Dumay, parmi d’autres. De 1995 à 2004, il a également été le chef de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Bruxelles. Pendant de longues années, il a été professeur de musique de chambre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles (1970-1994), dont il a assumé la direction de 1994 à 2003. De 2004 à 2014, Arie Van Lysebeth a par ailleurs été directeur artistique de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Martina Arroyo
États-Unis
Originaire de New York, Martina Arroyo s’est distinguée sur les plus grandes scènes du monde, comme le Metropolitan Opera, l’Opéra de Paris, le Covent Garden, La Scala de Milan, le Staatsoper de Vienne et le Teatro Colón à Buenos Aires, ainsi que dans les salles de concert de Salzbourg, Berlin, Rome, Paris et New York. Célèbre pour ses interprétations de Verdi, Puccini, Strauss et Mozart, elle s’est également intéressée au répertoire contemporain. Elle a réalisé plus de 50 enregistrements, comprenant les tout grands opéras, sous la direction de chefs de renommée internationale. Martina Arroyo est professeur émérite de l’Université d’Indiana, administrateur du Carnegie Hall et du Metropolitan Opera Guild, ainsi que Fellow of the American Academy of Arts and Sciences. Durant six années, elle est membre du National Endowment for the Arts et reçoit un des premiers American Council for the Arts awards. Fondatrice et directrice artistique de sa propre fondation (Martina Arroyo Foundation, Inc.), elle soutient deux programmes destinés à de jeunes chanteurs: le «Role Development Class» et la résidence d’été «Prelude to Performance». Martina Arroyo a reçu le Kennedy Center Honor, ainsi que des doctorats honoraires de nombreuses universités dont la Juilliard School, le Hunter College, la New England School of Music et la Rutgers University.
  • Biographie
En savoir plus
Renée Auphan
France
Originaire de Marseille, Renée Auphan y commence sa carrière en tant qu’assistante metteur en scène à l’Opéra. Engagée ensuite à l’Opéra de Monte-Carlo, elle en assume pendant cinq ans la gestion totale. Simultanément, elle entreprend des études de chant et de musique, et fait ses débuts lyriques à l’Opéra Comique puis sur les scènes de Monte-Carlo et de Marseille. Elle se produit alors en tant que soliste à l’Opéra de Paris, notamment pendant la période où Rolf Liebermann en assure la direction. Abandonnant sa carrière de cantatrice en 1983, elle est nommée à la tête de ce qui s’appelait alors le Festival de Lausanne, qu’elle transforme en une saison d’opéra et de ballet. Elle crée ainsi l’Opéra de Lausanne dont elle assure la direction de 1984 à 1995. En 1993, elle reçoit le Prix des Belles-Lettres en Suisse romande, pour son livre Mezza voce. Entre 1995 et 2001, Renée Auphan est à la tête du Grand Théâtre de Genève, puis, jusqu’en 2009, elle est directrice de l’Opéra de Marseille. Depuis lors elle y réalise quelques mises en scène dont Manon de Massenet, La Chartreuse de Parme de Sauguet, L’Héritière de Jean-Michel Damase, Sampiero Corso de Tomasi, y reprend L’Aiglon de Honegger et Ibert après Lausanne et Tours, et cette année encore y remontera La Traviata. Elle est Officier de la Légion d’Honneur et Officier de l’Ordre du Mérite.
  • Biographie
En savoir plus
Edith Bers
Edith Bers est non seulement à la tête du département «chant» de la Juilliard School, mais elle travaille également aux facultés de la Manhattan School of Music, de l’Université de New York et pour le Graduate Program in Vocal Arts du Bard College Conservatory. Elle a mené une carrière à la fois à l’opéra et au concert, participant à la création américaine de l’œuvre de Schumann: Der Sängers Fluch. Edith Bers a siégé dans les jurys et donné des master classes pour les Metropolitan Opera National Council Auditions, le Korean Broadcasting System, les Hong Kong/Juilliard Master Classes et Concert Artists Guild, et a donné cours lors de plusieurs festivals d’été comme le Aspen Music Festival, ainsi qu’au Ravinia Festival Steans Institute et à l’Institut Bel Canto de Florence. Ses étudiants se produisent dans les plus grandes maisons d’opéra à travers le monde, telles que le Metropolitan Opera, les opéras de New Yord, Santa Fe, Philadelphia, Glyndebourne, Hambourg, Bordeaux et Francfort.
  • Biographie
En savoir plus
Marc Clémeur
Né à Anvers, Marc Clémeur effectue ses études universitaires en sciences théâtrales et musicologie à Cologne, puis est assistant à la mise en scène de Götz Friedrich à Amsterdam, Bayreuth, et Düsseldorf. Il devient producteur de musique classique pour la radio et la télévision belges en 1977. Il est nommé, en 1984, directeur du Vlaams Filharmonisch Orkest et en 1989, directeur général du Vlaamse Opera qui, sous sa direction, a acquis un rayonnement international. En 2009, il devient directeur général de l’Opéra National du Rhin. Il y conduit un projet original, visant à une illustration large du répertoire, de la musique baroque à la musique d’aujourd’hui, avec une attention particulière pour les compositeurs contemporains (Battistelli, Eötvös, Manoury). Il consacre un cycle à Janáèek, mis en scène par Robert Carsen et présente les ouvrages français rares (Charpentier, Rameau, Thomas, Meyerbeer, Bizet, Chausson). Il s’attache aussi à conduire une action en faveur des jeunes publics. Sous son impulsion, l’Opéra Studio, basé à Colmar affirme sa vocation de centre de production d’opéras pour enfants. Après une très longue carrière dans le monde musical, Marc Clémeur est aujourd’hui sollicité en tant que conseiller artistique par des maisons d’opéra et des concours, et est fréquemment invité comme membre du jury de concours internationaux prestigieux.
  • Biographie
En savoir plus
Lella Cuberli
Originaire du Texas, Lella Cuberli s’est révélée aux amateurs du bel canto grâce à des concours internationaux en Italie; pays où elle décide de s’installer afin d’en étudier la langue et la culture tout en se construisant un répertoire lyrique. Elle fait ses débuts en 1978 à La Scala de Milan, dans L’Enlèvement au Sérail, et devient très rapidement célèbre pour ses interprétations de Mozart et de Haendel. Elle chante ensuite à New York (Carnegie Hall), Berlin et Salzbourg sous la direction de chefs de renom comme von Karajan, Barenboim, Abbado, Muti ou Levine. Lella Cuberli se produit sur les plus fameuses scènes lyriques (Metropolitan, Covent Garden, Bastille, ...) dans: Tancredi, I Capuleti ed i Montecchi, La Donna del Lago, Semiramide, Così fan tutte, Le Nozze di Figaro, Lucia di Lammermoor, Otello, La Traviata, La Bohême, The Rake’s Progress, etc. Elle donne également de nombreux concerts et récitals partout dans le monde, avant de se découvrir une passion pour l’enseignement du chant. En 1986, elle a reçu le Grand Prix du Disque pour la meilleure interprétation féminine dans l’enregistrement de Il Viaggio a Reims. En France, elle se vit attribuer le Prix Rossini et le titre de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
  • Biographie
En savoir plus
Peter de Caluwe
Originaire de Termonde, Peter de Caluwe a étudié la littérature et l’histoire du théâtre aux Universités de Gand, Bruxelles et Anvers. En 1986, Gerard Mortier l’invite au Théâtre Royal de la Monnaie, où il travaille comme dramaturge ; il y est responsable des contacts avec la presse, des relations publiques et des projets pour les jeunes. En 1989, Pierre Audi et Truze Lodder lui demandent de venir rejoindre l’équipe à Amsterdam. En 1994, il est nommé directeur du casting, puis directeur artistique. Depuis 2007, il est directeur général/intendant du Théâtre Royal de la Monnaie. Il a entamé son deuxième mandat qui expirera en 2019. En octobre 2011, sous la direction de Peter de Caluwe, la Monnaie est nommée Maison d’Opéra de l’Année par la revue spécialisée allemande Opernwelt. En novembre 2011, Radio Klara et le Muziekcentrum Vlaanderen l’ont élu Personnalité musicale de l’Année. Titulaire du premier master honoris causa des Instituts Saint-Luc à Bruxelles, il est également Président d’Opera Europa, l’organisation des compagnies et festivals professionnels d’opéra en Europe, de 2011 à 2013. En 2013, la Vlaamse Vereniging voor Bestuur en Beleid a élu Peter de Caluwe Manager de l’année. En octobre 2013, il a été décoré du grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.
  • Biographie
En savoir plus
Greta de Reyghere
Née à Malines, Greta De Reyghere commence ses études musicales avec sa mère, elle-même cantatrice, tout en accomplissant des études de langues germaniques. Elle pratique ensuite les deux disciplines, la musique et l’enseignement, avant de choisir définitivement le chant, qu’elle approfondit aux Conservatoires de Mons et de Bruxelles. Elle se perfectionne auprès d’Alfred Deller et Erik Werba. Sa carrière l’a conduite dans de nombreux pays européens et au Canada, dans la plupart des festivals internationaux, où elle a chanté avec les ensembles baroques les plus célèbres tels que La Petite Bande, La Chapelle Royale, Amsterdams Barokorkest, Ricercar Consort..., sous la direction de Gustav Leonhardt, Sigiswald Kuijken, Philippe Herreweghe, Ton Koopman. Elle travaille également avec Pierre Bartholomée, Pierre Cao, Robert King, Laszlo Heltay. Greta De Reyghere a donné des récitals de mélodies avec Guy Penson, Jean-Claude Van den Eynden et Luc Devos. Sa discographie comprend une cinquantaine d’enregistrements, allant de la musique baroque à la musique du 20e siècle. Actuellement, elle enseigne au Conservatoire Royal de Musique de Liège.
  • Biographie
En savoir plus
Helmut Deutsch
Autriche
Helmut Deutsch figure parmi les accompagnateurs de lied les plus demandés et réputés du monde. Il est né à Vienne, où il a étudié au Konservatorium, à la Music Academy et à l’Universität für Musik und darstellende Kunst. Il a reçu le Prix de Composition de Vienne en 1965 et a été nommé professeur à l’âge de 24 ans. Bien qu’il se soit distingué en musique de chambre avec des instrumentistes de prestige, il s’est principalement concentré sur l’accompagnement du lied. À ses débuts, il a d’abord accompagné la soprano Irmgard Seefried, mais a surtout été le partenaire de Hermann Prey pendant douze années. Par la suite, il a joué dans les salles les plus réputées et travaillé avec des chanteurs de renom, parmi lesquels Jonas Kaufmann, Diana Damrau et Michael Volle. Helmut Deutsch a enregistré plus d’une centaine de CD. Ces dernières années, le développement des jeunes talents a été particulièrement cher à son cœur : après son poste de professeur à Vienne, il a continué à enseigner, principalement à la Hochschule für Musik und Theater de Munich où il fut professeur d’interprétation du lied pendant 28 ans. En outre, il est professeur invité dans diverses autres écoles et donne de nombreuses master classes en Europe et en Extrême-Orient. Le jeune ténor suisse Mauro Peter est l’un de ses derniers étudiants à Munich et est devenu l’un de ses partenaires de récital favoris.
  • Biographie
En savoir plus
Serge Dorny
Serge Dorny a fait ses études musicales au Conservatoire de Gand et étudie l’histoire de l’art, l’archéologie, la musicologie et les sciences de la communication à l’Université de la même ville. En 1983, il intègre, en qualité de dramaturge musical, le Théâtre Royal de la Monnaie, sous la direction de Gerard Mortier, avant de rejoindre le Festival des Flandres, dont il devient, en 1989, le directeur artistique. En 1996, il est nomme directeur général et directeur artistique du London Philharmonic Orchestra, orchestre en résidence au South Bank Centre de Londres, qui assure la saison lyrique du festival de Glyndebourne. Depuis 2003, il est directeur général de l’Opéra National de Lyon. En octobre 2008, il reçoit le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Montréal. Parallèlement à ces activités, il est chargé de missions d’expertise et de conseil, et siège dans plusieurs concours musicaux internationaux : Bamberg et Helsinki (direction d’orchestre), Monte-Carlo (piano). Il est membre des conseils d’administration de l’Orchestre français des jeunes et du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon. Au nombre de ses publications : L’opéra, l’avenir d’un passé (avec Johan Thieleman).
  • Biographie
En savoir plus
Brigitte Fassbaender
Originaire de Berlin, Brigitte Fassbaender a été engagée à l’âge de 21 ans au Staatsoper de Munich, où elle interprète les grands rôles du répertoire parmi lesquels Dorabella, Sesto, Carmen, Eboli, Amneris, Charlotte, Brangäne, Orlofsky, Mrs Quickly, Hérodiade, Klytemnästra, Clairon. Elle a chanté sur les scènes les plus prestigieuses, à San Francisco, Chicago, Milan (La Scala), New York (Metropolitan Opera), Londres (Covent Garden), Vienne, Bayreuth, Berlin, Hambourg, Salzbourg, etc. et sa discographie comprend plus de 200 enregistrements. En 1995, Brigitte Fassbaender entame une seconde carrière de direction scénique, qui la conduit à diriger plus de 45 productions à travers le monde. Elle travaille entre autres durant deux années comme directeur intérimaire au Staatstheater de Braunschweig, puis assume la fonction d’intendante au Landestheater d’Innsbruck depuis 1999. Depuis 2009, elle a pris la direction du Festival Richard Strauss à Garmisch-Partenkirchen.
  • Biographie
En savoir plus
Raina Kabaivanska
Après ses études en Bulgarie, Raina Kabaivanska fait ses débuts en Italie en 1959, dans Il Tabarro. Deux ans plus tard, sa première apparition à La Scala de Milan lance sa glorieuse carrière à travers le monde : elle chante ainsi au Metropolitan à New York, au Covent Garden, à Salzbourg, Rome, Tokyo, etc. Son répertoire comprend plus de cent oeuvres dont les opéras de Verdi, Gluck, Donizetti, Puccini (avec près de 400 représentations de Tosca et de Madame Butterfly), Wagner, Britten et Shostakovich. Elle a travaillé sous la direction de chefs comme H. von Karajan, L. Bernstein, C. Abbado, et avec des partenaires comme M. Del Monaco, F. Corelli, L. Pavarotti, P. Domingo. Pendant de nombreuses années, elle se consacre avec passion à l’enseignement du chant, notamment à l’Istituto Vecchi Tonelli de Modène, sa ville de résidence, et à l’Accademia Chigiana de Sienne, ainsi que lors de master classes en Italie et à travers le monde, et en particulier à Sofia. En dehors des distinctions honorifiques qui lui sont accordées en Bulgarie, elle a reçu de nombreuses récompenses, parmi lesquelles ‘Una vita per la musica’, ‘Viotti’, ‘Abbiati’, ‘Lorenzo il Magnifico’, ainsi que le titre de Cavaliere al merito de la République italienne pour sa contribution exceptionnelle dans le domaine de l’art.
  • Biographie
En savoir plus
Peter Kooij
Après des études de violon au Conservatoire d’Utrecht, Peter Kooij suit des cours de chant auprès de Max van Egmond au Conservatoire d’Amsterdam où il obtient son diplôme de soliste. Il chante alors dans les salles de concert les plus prestigieuses du monde (Concertgebouw Amsterdam, Carnegie Hall, Royal Albert Hall, Palais Garnier, Musikverein, Teatro Colón, Philharmonies de Berlin et de Cologne, etc.), avec des chefs d’orchestre aussi réputés que Philippe Herreweghe, Ton Koopman, Frans Bruggen, Gustav Leonhardt, René Jacobs, Sigiswald Kuijken, Roger Norrington et Iván Fischer. Il a participé à la production de plus de 150 CD. Le label BIS l’a en outre invité pour l’enregistrement de l’intégrale des cantates, des Passions et d’autres oeuvres vocales de Bach avec le Bach Collegium Japan sous la direction de Masaaki Suzuki. Parallèlement à sa carrière de soliste et de pédagogue à Amsterdam (Conservatoire, de 1991 à 2000), Hanovre (Conservatoire, de 1995 à 1998), La Haye (Conservatoire Royal, depuis 2005) et Tokyo (University of fine Arts and Music, depuis 2000), Peter Kooij est conseiller artistique de l’Ensemble Vocal Européen, et il donne des master classes en Allemagne, en France, au Portugal, en Finlande et au Japon.
  • Biographie
En savoir plus
Tom Krause
Durant sa carrière longue de plus de cinq décennies, Tom Krause s’est produit avec les plus grands chanteurs et chefs de sa génération, et a ainsi chanté dans les principales maisons d’opéra et les plus célèbres salles de concert internationales. Grâce à sa grande expérience dans tous les domaines classiques (opéra, oratorio, lied) et son intérêt pour la transmission de son héritage de l’art du chant, il est souvent appelé pour des master classes à travers le monde et fréquemment invité à siéger dans les jurys des prestigieux concours internationaux. Depuis 2002, il dirige la chaire de chant à la Escuela Superior de Música Reina Sofía à Madrid. Parmi les nombreuses récompenses qui ont salué ses contributions musicales, il reçoit l’Ordre du Lion de Finlande, la plus haute récompense culturelle de son pays. Il a également été nommé Docteur honoris causa de l’Université de Helsinki et obtient le titre de Kammersänger à Hambourg. Tom Krause est apparu dans plusieurs films, à la télévision, dans des documentaires, et sa discographie comprend plus de cent enregistrements, pour lesquels il a également reçu divers prix.
  • Biographie
En savoir plus
Ann Murray
Irlande
Née à Dublin, Ann Murray a tissé des liens étroits avec l’English National Opera, pour lequel elle a notamment chanté les rôles titres de Xerxes, Ariodante (Haendel) et Maria Stuarda (Donizetti), et le Royal Opera House, Covent Garden, où elle a interprété Cherubino, Dorabella, Donna Elvira, Rosina, Octavian, ainsi que des rôles dans des nouvelles productions parmi lesquelles L'Enfant et les sortilèges, Ariadne auf Naxos, Idomeneo, Mitridate, Re di Ponto, Così fan tutte, Mosè in Egitto, Alcina et Giulio Cesare. Ses engagements à l’opéra ou en récital l’ont menée aux quatre coins du monde, notamment à Francfort, Hambourg, Dresde, Cologne, Berlin, Munich, Paris, Bruxelles, Amsterdam, Milan, Vienne (Konzerthaus et Musikverein), Salzbourg, Madrid, Dublin, Chicago, Los Angeles et New York (Metropolitan Opera). Sa discographie reflète non seulement son large répertoire en concert et en récital, mais aussi plusieurs de ses grands rôles d’opéra. Ann Murray a également reçu de nombreuses distinctions : en 1997, elle est nommée Honorary Doctor of Music par la National University of Ireland ; en 1998, elle reçoit le titre de Kammersängerin du Bayerische Staatsoper, puis celui d’Honorary Fellow de la Royal Academy of Music (Londres) en 1999. Lors du Golden Jubilee Queen’s Birthday Honours, elle est nommée Dame Commander of the Most Excellent Order of the British Empire.
  • Biographie
En savoir plus
Hermann Christian Polster
Allemagne
Né à Leipzig, Hermann Christian Polster est particulièrement apprécié dans le domaine de l’oratorio. Il a commencé sa formation musicale au sein du Dresdner Kreuzchor. Il la poursuit ensuite avec son père, Fritz Polster, et étudie la musicologie à l’Université de Leipzig. Sa carrière internationale le mène à se produire en concert dans des oratorios, notamment avec le Thomanerchor de Leipzig, le Dresden Kreuzchor, les Bachsolisten et l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Il a également chanté partout dans le monde avec les principaux chefs d’orchestre, et a réalisé des enregistrements pour la radio, la télévision et plusieurs firmes de disques. Hermann Christian Polster a enseigné à la Hochschule Felix Mendelssohn-Bartholdy de Leipzig. Il dirige de nombreuses master-classes internationales et il est invité à participer en tant que membre du jury dans de nombreux concours de chant.
  • Biographie
En savoir plus
Marc Soustrot
France, °1949
Originaire de Lyon, Marc Soustrot étudie le piano et le trombone au Conservatoire de Paris, avant de remporter le Premier Prix aux concours de direction de Londres et de Besançon. Ses fonctions de chef et de directeur artistique de l’Orchestre national des Pays de la Loire, (1976-1994), puis du Beethoven Orchester Bonn (1995-2003), et enfin du Brabants Orkest (1996-2006) lui ont permis d’aborder un très large répertoire, marqué par un équilibre entre les œuvres de la tradition classique et la musique contemporaine. Du côté de l’opéra, il dirige Don Giovanni, Carmen, Werther, les œuvres de Verdi et Puccini, aussi bien que le Ring de Wagner, Wozzeck de Berg ou Karl V de Krenek. Chaque année, il est également invité à diriger les orchestres d’Oslo, Copenhague, Göteborg et Rotterdam, et à participer aux créations dans les maisons d’opéra de Séville, Madrid, Genève et Bruxelles. Marc Soustrot a réalisé un grande nombre de CD avec des artistes comme Mirella Freni, José Van Dam, Shlomo Mintz ou Mstislav Rostropovich, dont certains ont été récompensés par des prix internationaux. En 2008, Marc Soustrot a été nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en France.
  • Biographie
En savoir plus
Joan Sutherland
- 2010
Après son triomphe dans Lucia di Lammermoor au Covent Garden en 1959, Joan Sutherland s’est imposée parmi les plus grandes sopranos de notre temps. Elle s’est consacrée à la redécouverte des opéras de Haendel, et a été l’une des célèbres interprètes des opéras de Mozart, Rossini, Bellini, Donizetti, Gounod, Thomas, Massenet et Verdi. Elle a chanté dans la plupart des principales maisons d’opéra et a eu une activité discographique prolifique. Ses enregistrements ont fréquemment été primés. Joan Sutherland a reçu les honneurs de plusieurs universités et écoles de musique australiennes, européennes et américaines. Elle a été nommée Dame Commander of the Order of the British Empire, avant de recevoir l’Ordre du mérite de la Reine d’Angleterre et de se voir attribuer le titre de Commandeur des Arts et des Lettres par le Gouvernement français pour les services rendus à la musique. Depuis qu’elle a quitté la scène, elle a été invitée dans de nombreux jurys internationaux et a passé une grande partie de son temps à la rédaction de son autobiographie A prima donna’s Progress, qui a été publiée en Grande-Bretagne, en Australie et aux États-Unis. Elle est décédée en 2010.
  • Biographie
En savoir plus
Anna Tomowa-Sintow
D’origine bulgare, Anna Tomowa-Sintow fait ses debuts a l’Opera de Leipzig apres avoir etudie a Sofia.
A Leipzig, puis au Staatsoper de Berlin, elle interprete tous les grands roles dramatiques de Verdi, Puccini et du verisme italien, ainsi que les oeuvres germaniques de Mozart, Wagner ou Strauss. Elle travaille egalement avec des chefs prestigieux comme Herbert von Karajan, dans les grandes maisons d’opera (Covent Garden, Gran Teatro del Liceu a Barcelone, Deutsche Oper a Berlin, Megaron a Athenes, etc.) et les festivals a travers le monde, ou elle remporte de nombreux succes. Elle se produit egalement en recital, notamment dans des Lieder de Wagner et de Strauss. En 2001, elle a donne plusieurs representations du Requiem de Verdi dans toute l’Europe et des concerts speciaux a l’occasion de l’annee Verdi a Milan. La meme annee, elle fete ses 35 ans de carriere en interpretant Aida a l’Opera de Sofia. Ses enregistrements avec les orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne sont devenus des references pour le repertoire lyrique. Elle a ete nommee Kammersangerin des Staatsoper de Berlin et de Vienne. Elle a aussi donne des master classes et une serie de concerts au Japon, notamment au festival de Kirishima.
  • Biographie
En savoir plus
José Van Dam
Belgique
Baryton-basse, né à Bruxelles, José Van Dam compte aujourd’hui parmi les tout grands interprètes du monde vocal. Depuis ses débuts à Paris, dans Les Troyens, il est l’invité régulier maisons d’opéra et des festivals les plus prestigieux (Paris, Covent Garden, La Scala, le Staatsoper de Vienne, le Deutsche Oper de Berlin, le Metropolitan Opera, le Teatro Colón, les festivals de Salzbourg, Aix-en-Provence, Orange, etc.). Il a interprété Falstaff, Simon Boccanegra, Philippe II (Don Carlos), Don Giovanni, Boris Godounov, Amfortas (Parsifal), Der Fliegende Holländer, Wozzeck et bien d’autres rôles encore. La création du rôle titre dans le Saint-François d’Assise d’Olivier Messiaen, a été applaudie chaleureusement tant à Paris qu’à Salzbourg, en 1983, puis en 1992. Ses rôles d’opéra n’empêchent pas José Van Dam de développer également une carrière dans les domaines de l’oratorio et du lied ; son répertoire y est tout aussi large. Il a chanté sous la baguette de Herbert von Karajan, Claudio Abbado, Riccardo Muti, Georg Solti, Seiji Ozawa, etc. Sa discographie est impressionnante et a été récompensée par de nombreux prix. Il s’est produit au cinéma, notamment dans le célèbre film Le Maître de Musique. José Van Dam a en outre reçu le titre de Kammersänger de la ville de Berlin et le grade de Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. En août 1998, José van Dam a été anobli par le Roi Albert II.
  • Biographie
En savoir plus
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Jurys des concours de piano
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER