Président du jury
Eugène Traey
, °1915 - 2006
Né à Amsterdam de parents belges, Eugène baron Traey (1915-2006) a fait ses études musicales au Conservatoire royal d'Anvers, où il a eu comme professeur de piano Emmanuel Durlet. Il se perfectionna ensuite à Paris chez Robert Casadesus et en Allemagne chez Karl Leimer et Walter Gieseking. Eugène Traey a mené parallèlement une carrière de concertiste et de professeur au Conservatoire royal d'Anvers, dont il a été le directeur jusqu'en 1980. Il a donné des récitals, des concerts avec orchestre et en musique de chambre avec Arthur Grumiaux et Jean Laurent ou en duo de piano avec Frédéric Gevers. Il est le fondateur du deSingel à Anvers et fut régulièrement membre du jury de concours internationaux réputés (Moscou, Varsovie, Munich, Tokyo et autres). De 1982 à 1995, Eugène Traey a présidé le jury de chaque session du Concours Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Jean-Claude Bartsoen
- 2012
En savoir plus
André Laporte
Belgique, °1931
Né à Oplinter (Brabant) en 1931, André Laporte entame des études musicales à l’Institut Lemmens de Malines (orgue, piano, contrepoint et fugue) et obtient le Prix Lemmens-Tinel (1958). En même temps il fait des études de musicologie et de philosophie moderne à l’Université Catholique de Louvain (1953-1957).

Depuis 1963 il est engagé par la BRT (Radio Télévision Belge d’expression flamande), où il devient successivement programmateur, coordinateur des programmes et chef de la production musicale au Troisième Programme. En 1989 il devient chef de production de l’Orchestre Philharmonique de la BRTN et de 1993-96 il est directeur des ensembles artistiques.

En 1960 il participa aux Cours d’été de Darmstadt et aux Cours de musique nouvelle à Cologne où il rencontra P. Boulez, B. Maderna, L. Berio, K. H. Stockhausen, G. Ligeti, M. Kagel, e.a.

De 1974 à 1996, il enseigna la théorie, l’analyse et la composition au Conservatoire Royal de Bruxelles.

André Laporte a remporté en 1976 le Prix Italia pour son oratorio La Vita non è sogno. En 1986 son opéra Das Schloss a été présenté au Théâtre Royal de la Monnaie (création allemande à Saarbrücken en 1991). De nombreuses compositions furent primées, exécutées lors de festivals internationaux et enregistrées.

André Laporte fait régulièrement partie de jurys internationaux et est très actif au sein de différentes organisations (SIMC, Conseil de la Musique, Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, Sabam).
  • Biographie
En savoir plus
Paul Uy
L’ascendance maternelle de Paul Uy (né en 1932) compte de nombreux musiciens, Maîtres de Chapelle, Chefs de Sociétés de Musique. Il étudia avec Francis de Bourguignon et Hermann Scherchen. De son propre aveu, il n’a jamais écrit que de la musique “fonctionnelle”, servant à illustrer des textes, des images de films, comme support de ballet, en illustration de poèmes. Selon leur destination, les oeuvres peuvent être atonales, modales, sérielles, tonales, ou électroniques.

Ses oeuvres principales pour orchestre symphonique sont: ”Symphonie Provençale”, ”Carnaval de Bruxelles” (Prix du Millénaire de la Ville de Bruxelles) ”Chroniques du Pays de Moriah”, ”Sept Portes de la Nuit”, ”Fagnes“ (orchestre à cordes), ”Athirsatha” (flûte et orchestre), Concerto pour trombone-basse, l’opéra “SARAH” créé au Festival de Spoleto en 1989 (livret de Gaston Compère), la Cantate ”Choral pour la Paix” (festival d’Aulne-livret de Roger Foulon), les oratorios: ”Brel, rêver un impossible rêve” (livret d’Olivier Todd) et “Le Grognard de Waterloo” (livret de Jacques Logie). Le Prix de Composition Musicale Reine Marie-José, lui fut décerné, pour “Le grand Bestiaire”.

En musique de chambre ses oeuvres principales sont: Sonate pour piano, Mélodies (le Bestiaire d’Arthur Haulot), Petite chronique bruxelloise et ”Les quatre éléments”.

Paul Uy reçut le Prix Charles Cros pour “Carnet de Bal”.
  • Biographie
En savoir plus
Frederik van Rossum
Belgique, °1939
Frederik van Rossum est né à Bruxelles. Depuis son Premier Grand Prix de Rome, en 1965, ses oeuvres lui ont valu de nombreux prix internationaux. Ainsi à Paris, en 1981, son Réquisitoire pour cuivres et percussions remporta le Premier Prix à la Tribune internationale des Compositeurs de l’UNESCO. Son premier concerto pour violon et orchestre fut l’imposé du Concours Reine Elisabeth, en 1980. Cette partition fit l’objet de cinq réalisations discographiques différentes. En 1988, le Concours Reine Elisabeth lui commande l’imposé pour la demi-finale de la session de chant (Aria a modo di vocalizzo). Brillant orchestrateur, van Rossum a écrit de nombreuses oeuvres orchestrales, avec ou sans solistes. Il s’est tourné également vers la musique de chambre, la musique de scène et l’opéra. Le catalogue de ses oeuvres pour piano est aussi très riche et varié. Il a dédié à cet instrument qui est le sien et où il excelle, des partitions dont certaines occupent dans l’ensemble de son oeuvre une place capitale. Frederik van Rossum est membre de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Il a été désigné par le Festival de Flandre comme compositeur en résidence, de 1995 à 2000.
  • Biographie
En savoir plus
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Jurys des concours de piano
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER