Président du jury
Arie Van Lysebeth
Belgique, °1938
Arie Van Lysebeth était le Président du Jury du Concours Reine Elisabeth de 1996 à 2018. Il commence le violon à l’âge de quatre ans. Il s’est formé au Conservatoire de Bruxelles, où il a étudié l’écriture musicale, le basson, la musique de chambre et la direction d’orchestre. Après concours, il se voit octroyer le poste de basson soliste à l’Orchestre symphonique de la Radio-Télévision Belge. Deux ans plus tard, il devient premier lauréat ex-aequo du Concours International de Prague. Il se perfectionne ensuite en direction d’orchestre auprès de Bruno Maderna à Salzbourg et Pierre Boulez en Suisse. Depuis 1970, il dirige le Vlaams Kamerorkest, en Belgique et à l’étranger. En tant que chef invité, il s’est produit à la tête des grands orchestres belges, ainsi qu’aux États-Unis, en Argentine, à Taïwan, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne. Il a ainsi travaillé avec des solistes renommés tels qu’Igor Oistrakh, José Van Dam, Murray Perahia ou Augustin Dumay, parmi d’autres. De 1995 à 2004, il a également été le chef de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Bruxelles. Pendant de longues années, il a été professeur de musique de chambre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles (1970-1994), dont il a assumé la direction de 1994 à 2003. De 2004 à 2014, Arie Van Lysebeth a par ailleurs été directeur artistique de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Václav Kucera
République Tchèque - 2017
En savoir plus
Akira Miyoshi
- 2013
Akira Miyoshi (né en 1933 à Tokyo) a entamé ses études musicales - Piano, Solfège et Composition - à l’âge de 4 ans. Deux ans plus tard, il ajoute le violon à ces disciplines. En 1953, il reçoit le premier prix au Concours de Musique du Japon pour sa sonate pour clarinette, basson et piano et en 1954, sa Sinfonia concertante obtient le prix Otaka, tout comme son Concerto pour Piano, Concerto pour Violoncelle et Kyomon. De 1955 à 1958, grâce à une bourse du gouvernement français, il poursuit ses études de composition chez Raymond Gallois Montbrun à Paris. A son retour au Japon, il se consacre à l’étude de la littérature française à l’Université de Tokyo, dont il sort en 1960. Depuis 1963, il est chargé de cours à l’Université des Arts de Tokyo. Il est également nommé professeur à la Faculté de la Musique Toho en 1966 ; institution dont il sera recteur de 1974 à 1995. Durant toute cette période, Akira Miyoshi a encore reçu de nombreux prix dont le prix d’Italie pour Ondine. En 1999 il a reçu le prix Suntry pour son premier Opéra.
  • Biographie
En savoir plus
Alexander Müllenbach
Alexander Mullenbach (Luxembourg) a fait des études de piano, musique de chambre, écritures et composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et au Mozarteum à Salzbourg. Depuis 1978 il a composé plus de 60 œuvres, dont six pour grand orchestre. Ses compositions, sont à l'affiche d'importants festivals: Festival de Salzburg 1986, Festival du Midem Classique 1986, Steirischer Herbst 1987, Festival d'Echternach 1987 et 1989, Académie Internationale d'Été du Mozarteum de Salzbourg, Musica Strasbourg 1991, Europa Musicale Munich 1993.

Il a aussi composé les morceaux imposés pour des concours internationaux: Concours International Mozart Salzbourg 1988, Concours Européen de Piano 1987. Ses œuvres ont été créées par Heinrich Schiff, Roberto Szidon, Roberto Fabbricciani, Edda Silvestri, Gottfried Schneider, Irena Grafenauer, Elliot Fisk, et les ensembles Musica Viva de Dresde et Alter Ego de Rome. Des chefs de renom ont dirigé ses œuvres symphoniques: Ernest Bour, Leopold Hager, Günther Neuhold, Hans Graf, Udo Zimmermann.

Parallèlement à son travail de compositeur, Alexander Mullenbach s'est consacré intensément à l'enseignement au Mozarteum de Salzbourg et au Conservatoire de Luxembourg. Il a donné de nombreux concerts en Europe et au Canada en tant que pianiste, musicien de chambre et accompagnateur.
  • Biographie
En savoir plus
Kaija Saariaho
Finlande
Kaija Saariaho, compositrice finlandaise, est installée à Paris depuis 1982. Parmi ses œuvres principales, il faut citer un concerto pour violon, "Graal théâtre", écrit pour Gidon Kremer en 1995, deux œuvres dédicacées à Dawn Upshaw: "Château de l’âme", créé lors du festival de Salzbourg en 1996, et "Lonh", exécuté la même année lors du Festival Wien Modern.
Elle a composé plusieurs opéras. "L’Amour de loin", une commande du Festival de Salzbourg et du Théâtre du Châtelet, a été créé à Salzbourg en 2000, et repris depuis en plusieurs endroits d’Europe et aux États-Unis. En 2006 l’Opéra de la Bastille à Paris crée "Adriana Mater". Puis en 2010, "Emilie" a été créé par Karita Mattila à l'Opéra de Lyon et après à Amsterdam.
Kaija Saariaho a aussi signé un vaste oratorio, "La Passion de Simone", commande du Festival de Vienne, du Los Angeles Philharmonic, du Barbican et du Lincoln Center. La création s’est faite en novembre 2006 à Vienne, puis à Londres, Helsinki, Stockholm, New York au Lincoln Center for the Performing Arts, ainsi qu’à Los Angeles. "D’om le vrai sens", son concerto pour clarinette pour Kari Krikku, a été commmandé par le Finnish Radio Symphony Orchestra - qui a donné la première en September 2010 au Finlandia Hall, Helsinki, dirigé par Sakari Oramo -, et la BBC, Fundação Casa da Musica, le Swedish Radio Symphony Orchestra et Radio France.
Elle a obtenu de nombreux prix, parmi lesquels le Prix Italia, le Prix Ars Electronica, le Nordic Music Prize, le Grawemeyer Award et le Schock Prize. En 2008, elle a été nommé Composer of the year par Musical America.
  • Biographie
En savoir plus
Frederik van Rossum
Belgique, °1939
Frederik van Rossum est né à Bruxelles. Depuis son Premier Grand Prix de Rome, en 1965, ses oeuvres lui ont valu de nombreux prix internationaux. Ainsi à Paris, en 1981, son Réquisitoire pour cuivres et percussions remporta le Premier Prix à la Tribune internationale des Compositeurs de l’UNESCO. Son premier concerto pour violon et orchestre fut l’imposé du Concours Reine Elisabeth, en 1980. Cette partition fit l’objet de cinq réalisations discographiques différentes. En 1988, le Concours Reine Elisabeth lui commande l’imposé pour la demi-finale de la session de chant (Aria a modo di vocalizzo). Brillant orchestrateur, van Rossum a écrit de nombreuses oeuvres orchestrales, avec ou sans solistes. Il s’est tourné également vers la musique de chambre, la musique de scène et l’opéra. Le catalogue de ses oeuvres pour piano est aussi très riche et varié. Il a dédié à cet instrument qui est le sien et où il excelle, des partitions dont certaines occupent dans l’ensemble de son oeuvre une place capitale. Frederik van Rossum est membre de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Il a été désigné par le Festival de Flandre comme compositeur en résidence, de 1995 à 2000.
  • Biographie
En savoir plus
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Jurys des concours de piano
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER