Président du jury
Arie Van Lysebeth
Belgique, °1938
Arie Van Lysebeth était le Président du Jury du Concours Reine Elisabeth de 1996 à 2018. Il commence le violon à l’âge de quatre ans. Il s’est formé au Conservatoire de Bruxelles, où il a étudié l’écriture musicale, le basson, la musique de chambre et la direction d’orchestre. Après concours, il se voit octroyer le poste de basson soliste à l’Orchestre symphonique de la Radio-Télévision Belge. Deux ans plus tard, il devient premier lauréat ex-aequo du Concours International de Prague. Il se perfectionne ensuite en direction d’orchestre auprès de Bruno Maderna à Salzbourg et Pierre Boulez en Suisse. Depuis 1970, il dirige le Vlaams Kamerorkest, en Belgique et à l’étranger. En tant que chef invité, il s’est produit à la tête des grands orchestres belges, ainsi qu’aux États-Unis, en Argentine, à Taïwan, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne. Il a ainsi travaillé avec des solistes renommés tels qu’Igor Oistrakh, José Van Dam, Murray Perahia ou Augustin Dumay, parmi d’autres. De 1995 à 2004, il a également été le chef de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Bruxelles. Pendant de longues années, il a été professeur de musique de chambre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles (1970-1994), dont il a assumé la direction de 1994 à 2003. De 2004 à 2014, Arie Van Lysebeth a par ailleurs été directeur artistique de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Gautier Capuçon
France, °1981
Né en 1981, Gautier Capuçon commence le violoncelle à l’âge de quatre ans et étudie avec Annie Cochet-Zakine et Philippe Muller, puis à Vienne avec Heinrich Schiff. Dès 2001, il est nommé « Nouveau Talent de l’année » aux Victoires de la Musique et sa carrière commence de façon spectaculaire. Il est aujourd’hui l’invité privilégié des plus grands orchestres américains (Chicago, Boston, New York, San Francisco, Los Angeles, Cleveland, Philadelphie…) et européens (Berlin et Vienne, Concertgebouw d’Amsterdam, Gewandhaus de Leipzig…). Musicien éclectique (il aurait pu faire une carrière de pianiste!), il garde une place importante pour la musique de chambre, aux côtés notamment de Martha Argerich, Jean-Yves Thibaudet, Nicholas Angelich, Yuja Wang et Frank Braley, avec lequel il vient d’enregistrer l’intégrale de l’œuvre pour violoncelle et piano de Beethoven. Sa discographie est déjà considérable. Parmi ses disques les plus récents figurent le Quintette à deux violoncelles D. 956 de Schubert (avec le Quatuor Ebène) et les Concertos de Chostakovitch (avec Valery Gergiev et l’Orchestre du Mariinsky). Ne pouvant enseigner régulièrement à cause de son calendrier de concerts très chargé, Gautier Capuçon a créé en octobre 2014 une « Classe d’excellence » à la Fondation Louis Vuitton à Paris.
  • Biographie
En savoir plus
Marta Casals-Istomin
Porto Rico (USA)
Marta Casals Istomin est née à Porto Rico dans une famille de musiciens amateurs. Après avoir commencé ses études à Porto Rico, elle a reçu une bourse pour étudier le violoncelle à New York à la Mannes School. Elle a été mariée à Pablo Casals de 1957 à 1973, et au pianiste américain Eugene Istomin de 1975 à 2003. Elle a enseigné le violoncelle au Conservatoire de Porto Rico et, comme professeur invité, au Curtis Institute de Philadephie. De 1980 à 1991, elle a été Directrice artistique du Kennedy Center à Washington, puis, de 1992 à 2005, la Présidente de la Manhattan School of Music à New York. Parallèlement, de 1990 à 1997, elle était Directrice générale des Rencontres Musicales d’Evian et membre du National Council on the Arts. À côté de ses activités à la tête de la Fondation Casals, Marta Casals Istomin fait partie du Conseil d’Administration des principales institutions culturelles de Porto Rico, du Festival de Marlboro, de la Manhattan School of Music, de l’Académie de Kronberg et de la Nippon Music Foundation. Les gouvernements d’Espagne, de France, d’Allemagne et de Catalogne lui ont décerné leurs plus hautes distinctions. En 2015, elle a reçu la Living Legend Award de la Library of Congress de Washington.
  • Biographie
En savoir plus
Henri Demarquette
France, °1970
Henri Demarquette est né en 1970 et il entre à l’âge de treize ans au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris. Élève de Philippe Muller et de Maurice Gendron, il obtient un Premier Prix à l’unanimité. Familier de la scène depuis son plus jeune âge, il est remarqué par Yehudi Menuhin qui l’invite à se produire sous sa direction à Paris et à Prague, ce qui donne un véritable essor à sa carrière internationale. Il a joué aux côtés de nombreux pianistes de premier plan comme Boris Berezovsky, Frank Braley, Brigitte Engerer, Michel Dalberto, François-Frédéric Guy, Jean-Bernard Pommier… Musicien très éclectique, Henri Demarquette poursuit également divers projets originaux parmi lesquels un duo avec l’accordéoniste Richard Galliano, une formation pour violoncelle et chœur a cappella appelée Vocello, et une collaboration avec Victor Villena et le Quinteto El Después (Together, A Tango Dream). En outre, il défend les œuvres rares du 20 ème siècle (avec des premières discographiques de Jean Cras, Florent Schmitt et Jean Françaix) et il a assuré la création de nombreuses œuvres contemporaines (d’Olivier Greif, de Pascal Zavaro, d’Eric Tanguy…). Henri Demarquette a reçu de l’Académie des Beaux-Arts le Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca.
  • Biographie
En savoir plus
Roel Dieltiens
Belgique
Roel Dieltiens a fait ses études à Anvers et à Detmold. Sa personnalité forte et son approche peu conventionnelle lui ont ouvert, dès le début de sa carrière, les portes des grandes scènes mondiales. Il a aussi acquis une renommée internationale en tant que musicien de chambre et que fondateur de l’Ensemble Explorations. Depuis 2010, il se produit en trio avec le pianofortiste Andreas Staier et le violoniste Daniel Sepec. Ses nombreux enregistrements pour les labels Harmonia Mundi et Etcetera ont été applaudis par la presse et le public. En 2010, Roel Dieltiens a reçu un prix Klara et le Prix Caecilia pour son enregistrement des Suites pour violoncelle seul de J. S. Bach. Si la plus grande partie de son activité est consacrée au répertoire baroque et classique sur instruments d’époque, il joue également du violoncelle moderne. Il a abordé avec succès le répertoire romantique (Mendelssohn et Brahms) et moderne (Kodály et Martinù notamment). Sa curiosité l’a mené à révéler des musiques oubliées (Servais, Franchomme…). Roel Dieltiens est professeur à la Hochschule der Künste de Zurich et au Lemmensinstituut de Leuven. Il a fait partie du jury de divers concours internationaux (Jean-Sébastien Bach à Leipzig et Tchaïkovsky à Moscou).
  • Biographie
En savoir plus
David Geringas
Lituanie
David Geringas a suivi l’enseignement de Mstislav Rostropovitch et remporté le Concours Tchaïkovsky à Moscou en 1970. Ayant émigré en Allemagne de l’Ouest en 1975, il mène dès lors une grande carrière internationale. Sa discographie, riche de près de cent enregistrements, témoigne de l’étonnante diversité de ses curiosités et de son répertoire. Elle fut couronnée par de nombreuses récompenses, notamment par un Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour son intégrale des Concertos de Boccherini. Très engagé dans la musique de son temps, il a créé de multiples partitions et reçu la dédicace d’œuvres de Sofia Gubaidulina, Ned Rorem, Peteris Vasks, Erkki-Sven Tür, Anatolius Senderovas. David Geringas s’est également consacré à la direction d’orchestre, dirigeant dans le monde entier et enregistrant également de nombreux disques. Depuis la fin du régime soviétique et l’indépendance de son pays, David Geringas n’a pas ménagé ses efforts pour la promotion de la musique de son pays natal, la Lituanie, dont il est devenu un véritable ambassadeur culturel. David Geringas est professeur honoraire au Conservatoire de Moscou et au Conservatoire Central de Pékin. Il donne aujourd’hui de très nombreuses master classes dans le monde entier et enseigne à l’Académie Chigiana de Sienne.
  • Biographie
En savoir plus
Natalia Gutman
Russie (Fédération de)
Après ses études à Moscou avec Galina Kozolupova, Natalia Gutman se perfectionne à Leningrad avec Rostropovitch qui l’invite à rejoindre son équipe pédagogique avant même la fin de sa formation. Natalia Gutman est lauréate de nombreux concours, remportant la médaille d’or au Vienna Youth Festival (1959) et le Premier Prix au Concours de Munich en 1967. A peine commencée, sa carrière internationale est interrompue par les autorités soviétiques. Elle la reprend en 1978, et parmi les chefs d’orchestre avec lesquels elle a collaboré depuis lors, il faut mentionner Temirkanov, Masur, Sawallisch, Haitink, et surtout Claudio Abbado dont elle était très proche. Elle défend avec passion les compositeurs contemporains, en particulier Denisov, Gubaidulina et Alfred Schnittke, qui lui a dédié sa Première Sonate et son Premier Concerto. Elle a souvent donné libre cours à son amour de la musique de chambre, avec son mari, Oleg Kagan, disparu en 1990, avec Richter, Argerich, Bashmet, Virsaladze. Natalia Gutman est professeur au Conservatoire de Moscou, à la Musik und Kunst Privatuniversität de Vienne et à la Scuola di Musica de Fiesole (Italie). Elle donne de nombreuses master classes dans le monde entier.
  • Biographie
En savoir plus
Marie Hallynck
Belgique
Soliste confirmée, chambriste et pédagogue passionnée, Marie Hallynck a étudié auprès de Reine Flachot, Edmond Baert, János Starker et Natalia Gutman. Lauréate du tournoi Eurovision de la musique classique en 1992, de l’Association Juventus, Rising star du réseau ECHO en 2000, elle a été élue Musicienne de l’année par la Presse belge en 2002. On la retrouve en soliste avec des formations aussi prestigieuses que l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre de chambre du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Belgique. Au concert et au disque, elle a eu à cœur de défendre le répertoire belge (Lekeu, Vieuxtemps, Jongen, Huybrechts, Brossé). Son duo avec le pianiste Cédric Tiberghien a donné lieu à plusieurs enregistrements marquants (Grieg, Schumann, Debussy, Britten, Bacri). En 2006, elle a fondé l’ensemble Kheops avec le pianiste Muhiddin Dürrüoglu et le clarinettiste Ronald Van Spaendonck, une aventure qui lui permet d’aborder un très large répertoire de musique de chambre, en formations variées. Marie Hallynck enseigne au Conservatoire Royal de Bruxelles depuis l’âge de dix-neuf ans.
  • Biographie
En savoir plus
Frans Helmerson
Suède
Frans Helmerson a commencé l’étude de son instrument avec Guido Vecchi à Göteborg, puis il a étudié avec Giuseppe Selmi à Rome et avec William Pleeth à Londres. Il a également bénéficié des conseils et des encouragements de Rostropovitch et de Celibidache. En 1971, il remporte le Concours Cassado à Florence. Sa carrière de soliste l’a mené à travers tous les continents. Parmi les grands chefs d’orchestre avec lesquels il a eu des collaborations marquantes, on peut citer Seiji Ozawa, Colin Davis, Neeme Järvi, Evgeni Svetlanov, Esa-Pekka Salonen, Herbert Blomstedt, Sergiu Comissiona, Kurt Sanderling et Mstislav Rostropovitch. Ses enregistrements des concertos de Dvoøák et de Chostakovitch sont considérés comme des références. Il est également passionné de musique de chambre et se produit régulièrement dans des festivals comme Verbier, Pablo Casals et Ravinia. De 1994 à 2001, il a été directeur artistique du festival de musique de chambre Korsholm en Finlande. Il a créé le Quatuor Michelangelo en 2002 avec Mihaela Martin, Stephan Picard et Nobuko Imai. Frans Helmerson enseigne à la Kronberg Akademie et il est professeur invité à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin.
  • Biographie
En savoir plus
Gary Hoffman
Canada
Originaire de Vancouver, Gary Hoffman fait ses débuts au Wigmore Hall de Londres dès l’âge de quinze ans. À seulement vingt-deux ans, il devient, en 1979, le plus jeune professeur de l’école de musique de l’Université d’Indiana. En 1986, il remporte le Premier Grand Prix Rostropovitch à Paris, ce qui lui ouvre les voies d’une carrière internationale. Il est invité par les formations les plus réputées (Chicago Symphony, London Symphony, English Chamber Orchestra, Orchestre Philharmonique de Radio-France…) et joue sous la direction de grands chefs d’orchestre, comme André Previn, Herbert Blomstedt, James Levine, Mstislav Rostropovitch ou Charles Dutoit. Son répertoire concertant comprend plus de cinquante œuvres, de C.P.E. Bach à Dvorák, et de Saint-Saëns aux compositeurs d’aujourd’hui. Gary Hoffman est également un chambriste confirmé. Ses enregistrements de sonates et de trios (en particulier de Tchaïkovsky, Arensky, Prokofiev et, tout récemment, de Mendelssohn) ont été très remarqués. Il enseigne depuis longtemps dans les plus grandes académies et festivals (Aspen, Gregor Piatigorsky Seminar, Académie Sibélius à Helsinki) et, depuis 2011, à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Anssi Karttunen
Finlande
Anssi Karttunen, d’origine finlandaise, a eu pour maitres Erkki Rautio, William Pleeth, Jacqueline du Pré et Tibor de Machula. Vibrant défenseur de la musique contemporaine, sa collaboration avec de nombreux compositeurs a contribué au développement de la technique de l’instrument, et a incité beaucoup d’entre eux à écrire pour lui (notamment Salonen, Lindberg, Saariaho, Tan Dun, Wallin et Dusapin). Karttunen a donné plus de 160 créations ! Sa curiosité ne connaît pas de limites, ni en termes d’instrument (il joue volontiers sur violoncelle baroque, ou même piccolo), ni en termes de répertoire. Sa discographie très éclectique comprend d’innombrables œuvres contemporaines, mais aussi les Sonates de Beethoven sur instruments d’époque et un disque dédié à Jean-Baptiste Barrière (1707-1747)... Il adore faire des transcriptions et des arrangements. Il a été violoncelle solo du London Sinfonietta et a créé un trio à cordes, le Zebra Trio. Entre 1994 et 1998, il a été directeur artistique de l’Orchestre de Chambre Avanti!. Il a aussi dirigé la Biennale d’Helsinki en 1995 et en 1999 et, plus récemment, le festival Musica nova Helsinki 2015. Anssi Karttunen vit à Paris, où il enseigne à l’École Normale de Musique.
  • Biographie
En savoir plus
Mischa Maisky
Israël, °1948
Mischa Maisky est le seul violoncelliste à avoir étudié successivement avec Mstislav Rostropovitch et avec Gregor Piatigorsky, et il a même reçu quelques conseils de Pablo Casals ! Né en Lettonie, il a grandi en Russie où il a passé dix-huit mois dans un camp de travail avant de pouvoir émigrer en Israël en 1973. Il se considère comme un citoyen du monde et vit à Bruxelles. Sa brillante carrière l’a mené aux quatre coins du monde et il a joué sous la direction de tous les grands chefs d’orchestre d’hier et d’aujourd’hui : Bernstein, Maazel, Mehta, Muti, Ashkenazy, Barenboim, Jansons, Gergiev, Dudamel. Partenaire de prédilection de Martha Argerich depuis quarante années, il a également fait de la musique de chambre avec Gidon Kremer, Vadim Repin, Maxim Vengerov, Itzhak Perlman, Janine Jansen, Yuri Bashmet, Nelson Freire, Lang Lang, Radu Lupu et Evgueni Kissin. Fasciné par l’œuvre de Bach, il l’a joué tout au long d’une tournée mondiale de plus de cent concerts en 2000, à l’occasion du deux-cent-cinquantième anniversaire de la mort du compositeur. Il a enregistré à trois reprises l’intégrale de ses Suites pour violoncelle seul. Son abondante discographie, essentiellement chez Deutsche Grammophon, lui a valu de très nombreuses distinctions.
  • Biographie
En savoir plus
Antonio Meneses
Brésil, °1957
Antonio Meneses est né en 1957 à Récife, au Brésil, dans une famille de musiciens. Il commence l’étude du violoncelle à l’âge de dix ans et étudie avec Antonio Janigro à Dusseldorf, puis à Stuttgart. Il remporte le premier prix au Concours de Munich en 1977 et au Concours Tchaïkovsky à Moscou en 1982, et il se voit prêter le violoncelle de Pablo Casals. Antonio Meneses est régulièrement invité dans le monde entier par les plus grands orchestres, et il a joué sous la direction des chefs les plus prestigieux : Karajan (avec lequel il a également enregistré Don Quichotte de Richard Strauss et le Double Concerto de Brahms), Abbado, Muti, Chailly, Rostropovitch, Jansons, Masur, Temirkanov, Thielemann… Fervent interprète de musique de chambre, Antonio Meneses a été pendant dix ans membre du fameux Beaux Arts Trio, et il joue régulièrement en duo avec Maria-João Pires. Dans son importante discographie figurent notamment l’intégrale des Sonates de Beethoven (avec Menahem Pressler) et l’œuvre complète pour violoncelle de son compatriote Heitor Villa-Lobos. Il donne des cours d’interprétation tant en Europe (à la Escuela Superior de Música Reina Sofía de Madrid et à l’Académie Chigiana de Sienne) qu’au Canada ou au Japon. Depuis 2008, il enseigne à la Musikhochschule de Berne.
  • Biographie
En savoir plus
Truls Mork
Norvège
Après avoir commencé le violoncelle auprès de son père, Truls Mørk, qui est né en 1961, a étudié avec Frans Helmerson, Heinrich Schiff et Natalia Schakowskaya. Il s’est distingué dans de nombreux concours internationaux, comme le Concours Tchaikovsky à Moscou en 1982, le Concours Cassado à Florence en 1983 et le Concours Naumburg à New York en 1986. Ces récompenses l’ont amené à se produire avec les orchestres les plus prestigieux : les philharmoniques de Berlin, de Vienne, de Londres, de New-York, de Los Angeles, les orchestres de Cleveland et de Boston ou encore l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam. Il a notamment collaboré avec Mariss Jansons, David Zinman, Manfred Honeck, Esa-Pekka Salonen, Gustavo Dudamel, Simon Rattle et Yannick Nézet-Séguin. En outre, Truls Mørk s’est également spécialisé dans la musique contemporaine et a créé plus de trente œuvres de compositeurs tels que Krzysztof Penderecki, Einojuhani Rautavaara, John Storgårds, Pavel Haas. Il a fondé le Festival de musique de chambre de Stavanger, dont il reste le directeur artistique. Sa discographie (chez Virgin, EMI, Deutsche Grammophon et Ondine) est très riche, avec notamment des versions de référence des Concertos de Chostakovitch et des Suites de Britten.
  • Biographie
En savoir plus
Jian Wang
Chine (Rép. pop.)
Jian Wang commence l’étude du violoncelle avec son père à l’âge de quatre ans, avant d’entrer au Conservatoire de Shanghai. Remarqué et encouragé par Isaac Stern lors du tournage du film De Mao à Mozart, il entre en 1985 à la Yale School of Music et étudie avec Aldo Parisot. Il fait ses débuts professionnels dès 1986 au Carnegie Hall de New-York. Depuis, il mène une carrière internationale active en Europe et en Amérique, tout en restant très présent en Chine. Il fut artiste en résidence au National Centre for the Performing Arts de Pékin pour la saison 2015-16 et il est depuis longtemps étroitement associé au Shanghai Symphony Orchestra. La musique de chambre occupe une place importante dans sa carrière, notamment avec le Trio qu’il avait formé avec Maria-João Pires et Augustin Dumay. Il a enregistré les Suites pour violoncelle seul de J.S. Bach et les donne très souvent en concert. Sa discographie comprend des interprétations de référence, comme le Double Concerto de Brahms sous la direction de Claudio Abbado, le Concerto d’Elgar sous la direction de Vladimir Ashkenazy, ou le Quatuor pour la fin du temps de Messiaen avec Myung-Whun Chung, Gil Shaham et Sabine Meyer.
  • Biographie
En savoir plus
Pieter Wispelwey
Pays-Bas
Pieter Wispelwey est né à Haarlem, aux Pays-Bas, en 1962. Il a étudié le violoncelle auprès de Dicky Boeke et d’Anner Bylsma à Amsterdam, puis avec Paul Katz aux États-Unis et William Pleeth en Angleterre. En 1992, il devient le premier violoncelliste à recevoir le Nederlandse Muziekprijs. Il s’est produit comme soliste avec les plus grands orchestres dans le monde entier : Boston Symphony, Tokyo Philharmonic, London Philharmonic, BBC Symphony, Orchestra of the Age of Enlightenment, Gewandhaus Leipzig, Budapest Festival Orchestra. Parmi les chefs avec lesquels il s’est produit, on trouve Iván Fischer, Esa-Pekka Salonen, Herbert Blomstedt, Yannick Nézet-Séguin, Kent Nagano, Neville Marriner, Philippe Herreweghe... Pieter Wispelwey a fondé en 2012 le Quartet-Lab avec Patricia Kopatchinskaja, Pekka Kuusisto et Lilli Maijala. Aussi à l’aise sur instrument ancien que sur violoncelle moderne, son répertoire couvre trois siècles, de Vivaldi à Ligeti. Sa première passion demeure les Suites pour violoncelle seul de Bach dont il donne fréquemment l’intégrale en public et qu’il a enregistrées à trois reprises. Sa discographie comporte une trentaine d’albums sous les labels Channel Classics, Onyx et Evil Penguin Classic.
  • Biographie
En savoir plus
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Jurys des concours de piano
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER