Histoire
 
Dct_43066
Le Concours Reine Elisabeth a été fondé en 1937 sous l’impulsion de Sa Majesté la Reine Elisabeth de Belgique et du violoniste belge Eugène Ysaÿe. Initialement baptisé Concours Eugène Ysaÿe, il adoptera son appellation actuelle à partir de 1951, rendant ainsi hommage à sa Présidente d’honneur et initiatrice.

Dct_43069

Les disciplines

Le Concours s’impose rapidement parmi les concours internationaux incontournables pour les violonistes et les pianistes. En 1988 vient s’ajouter le concours de chant et en 2017 celui consacré au violoncelle qui, dès sa première édition, prend une place déterminante dans le paysage des concours internationaux. Un concours de composition a également été organisé jusqu’en 2012.

Un événement belge au retentissement international

Les épreuves publiques du Concours se déroulent à Bruxelles chaque année au mois de mai. La réputation du Concours Reine Elisabeth se fonde notamment sur son règlement extrêmement exigeant, mais aussi sur son jury composé de personnalités musicales de réputation internationale. L’objectif du Concours est d’offrir la possibilité à de jeunes musiciens de développer leur carrière à un niveau international, en se produisant devant un très large public d’amateurs et de professionnels. Le soutien médiatique extraordinaire dont bénéficie le Concours depuis son origine en fait aussi sa spécificité. La présence de la radio-télévision belge, la diffusion sur internet et l’intérêt de la presse donnent un retentissement considérable aux prestations des candidats, ce qui leur permet de nouer des liens et de développer des contacts dans le monde entier.

Les œuvres imposées

Le Concours a toujours accordé une grande importance à la création. Dans cet ordre d’idées, il se caractérise notamment par le fait que les douze finalistes doivent vivre isolés durant une semaine pour déchiffrer sans aide extérieure une œuvre concertante composée pour la circonstance. Selon les périodes, ces œuvres ont été sélectionnées à travers un concours de composition ou ont fait l’objet d’une commande.

Les lauréats

Le palmarès du Concours regorge de musiciens prestigieux. Un grand nombre de lauréats conservent un lien fort avec la Belgique, à travers l’accueil chaleureux qu’ils ont reçus, tant de la part de leur famille d’accueil que du public. Prenez le temps de consulter la nouvelle page que nous consacrons en intégralité à nos lauréats ou de feuilleter le palmarès (pdf).

Un Concours royal

Le Concours Reine Elisabeth doit son existence et son développement au soutien indéfectible de la Famille Royale, mais aussi à la générosité d’une communauté désireuse de soutenir les jeunes musiciens de talent. C’est en grande partie grâce à la contribution des familles d’accueil, des bénévoles, des donateurs privés, des donateurs de prix et des entreprises (publiques ou privées) que le Concours peut poursuivre sa mission.

L’histoire en image, son et vidéo

Revivez l’histoire du Concours via de nombreuses archives sonores et audiovisuelles mises à disposition dans la rubrique « Multimédias ». Vous y trouverez quelques playlists en lien avec l’actualité ou l’histoire du Concours et les enregistrements des quatre dernières sessions. Une fonction de recherche permet de parcourir les archives à l’aide d’une série de critères de recherche (année, discipline épreuve ou lauréat).

Dct_43063

Vous désirez en savoir plus sur l’histoire du Concours Reine Elisabeth?

Plusieurs publications ont été éditées à l’occasion des jubilées du Concours en 2001 (cinquantenaire du Concours Reine Elisabeth) et en 2012 (75e anniversaire du premier Concours Eugène Ysaÿe) :

Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER