Isabelle Druet
mezzo-soprano | France, °1979
 
CHANT 2008 : Deuxième Prix
Révélation Lyrique des Victoires de la Musique 2010, la mezzo-soprano Isabelle Druet mène avec un égal bonheur une carrière tant en concert et récital que dans l'opéra sur de nombreuses scènes prestigieuses. Ainsi, pour la saison 2011-12, elle retrouve le rôle-titre de Carmen (qu'elle avait tenu en 2010-11 à Nancy et Metz) à Düsseldorf et Duisburg; elle fait ses premiers pas à l'Opéra de Paris dans Salomé, interprète Orlovsky dans Fledermaus à l'Opéra du Rhin, est Isabella dans L'Italienne à Alger à l'Opéra-Théâtre de Metz et chante Astrée et Théone dans Phaëton de Lully avec les Talens Lyriques à Beaune et Lausanne.

D'autre part, elle poursuit sa collaboration fidèle avec le Poème Harmonique, pour le programme espagnol Briceno, et pour Egisto où elle chante Climène à l'Opéra de Rouen et à l'Opéra-Comique de Paris. Elle se produit avec les Folies Françoises (Acis et Galatée et Alcioneà Bilbao), avec l'Ensemble Les Siècles (concert Glück / Mozart à Poissy), avec l'Orchestre Lyrique d'Avignon Provence pour Le Docteur Miracle de Bizet, aux Chorégies d'Orange dans la Petite Messe Solennelle de Rossini. Enfin, toujours friande d'expériences originales, elle chante pour accompagner la projection du film L'Aurorede Murnau avec Vagu'only.

Musicienne au parcours atypique Isabelle Druet a commencé à explorer la voix à travers les musiques traditionnelles et actuelles et elle s'est d’autre part formée au métier de comédienne. En 2007, elle sort diplômée du CNSM de Paris, avec les félicitations à l’unanimité du jury. Elle est également Révélation classique lyrique de l'Adami 2007 et obtient en 2008 le 2ème prix au Concours Reine Elisabeth.

Parmi ses nombreux succès à la scène, on peut citer Zaïde dans L'Europe Galante de Campra et La Sagesse, Sidonie et Mélisse dans Armide de Lully au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de William Christie, Didon dans Didon et Enée en tournée française, Arcabonne dans Amadis de Lully (Avignon et Massy) ou encore dans La Flûte Enchantée la 3ème Dame (Festival d’Aix en Provence, salle Pleyel, Philharmonie de Berlin - dir. René Jacobs) et la 2ème Dame (Opéra d'Avignon). Elle a prêté sa voix à Ruggiero dans Alcina de Haendel, à Charite et Melisse dans Cadmus et avec le Poème Harmonique (Opéra-Comique de Paris, Opéra de Rouen) et à Angelina, le rôle titre d’une adaptation de la Cenerentola de Rossini à Paris (Festival « Opéra des rues » et en tournée). Elle a chanté dans Xerse de Cavalli au Théâtre des Champs-Elysées, dans Sancho Pança avec la Simphonie du Marais ou encore dans le rôle titre de la Périchole d’Offenbach.

Isabelle Druet aime à sortir des sentiers battus : musiques traditionnelles, opéras de rues, récital équestre... Il lui tient à coeur de partager son art vocal avec le plus grand nombre. Dans cet esprit elle crée en 2009 sous la direction de Benoit Humbert La Valse perdue d'Offenbach, un récital conté tout public.

Isabelle Druet affectionne particulièrement l’univers du récital et c'est accompagnée notamment des pianistes Anne Le Bozec, Johanne Ralambondrainy, ou Stéphane Jamin qu'elle donne de nombreux concerts sur des scènes aussi variées et prestigieuses que celles de l'Opéra-Comique, du Petit Palais à Paris, du Palazetto Bru Zane à Venise, de l'Opéra de Lille, le Théâtre de l'Athénée, la Fondation Royaumont ou encore du Palais des Beaux-Arts à Bruxelles... On a pu la remarquer dans les Leçons de musique au Théâtre du Châtelet et au Cabaret classique sur France Musique avec Jean-François Zygel.

Sollicitée par de nombreux orchestres et ensembles, Isabelle Druet a chanté sous la direction de F.X. Roth Das Lied von der Erde de Mahler, et les Maeterlinck lieder de Zemlinsky avec l’Orchestre de Liège. Avec le BBC National Orchestra of Wales, elle a interprété la Messe Nelson de Haydn. Elle a aussi été invitée par l'Orchestre de l'Opéra Royal de Wallonie, l'Orchestre de l'Opéra de Flandre et l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg ainsi que pour Elias de Mendelssohn avec l'Orchestre National de Belgique au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles. Elle chante d'ailleurs régulièrement dans des programmes de musique sacrée : le Requiem de Mozart à Troyes, Pau et en Normandie; des Motets de Charpentier et Lully avec les Arts Florissants au Carnegie Hall de New York.

Isabelle Druet a enregistré en 2011 chez Aparté son premier disque en récital avec la pianiste Johanne Ralambondrainy, consacré à la mélodie française, Jardin Nocturne, salué par la critique. Par ailleurs, avec le concert Spirituel, elle est à l'affiche du Carnaval de Venise de Campra (Festival d'Utrecht), avec Pygmalion, elle chante la Messe en Si à l’Opéra de Bordeaux, avec l'Ensemble Orchestral de Paris, on peut l'entendre dans Le Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn au Théâtre des Champs Elysées; avec le Poème Harmonique, outre plusieurs productions scéniques, elle participe à de nombreux programmes de concerts (El Fenix de Paris du compositeur Luis de Briceno, Combatimenti respectivement enregistrés en 2011 et 2010 chez Alpha, Firenze 1616 en 2007, Plaisir d'amour en 2004...). En 2008, le DVD Cadmus et Hermione reçoit un Diapason d'Or, le ff ff Télérama, les 4 étoiles du Monde de la Musique, le R10 de Classica et est un BBC music choice.
Vidéo
Finale 2008 : Isabelle Druet
Demi-finale 2008 : Isabelle Druet
Audio
Programme
Finale (23/05/2008)
Georges Bizet Près des remparts de Séville (Carmen)
Wolfgang Amadeus Mozart Ah, scostati ! - Smanie implacabili (Così fan tutte)
Gustav Mahler Wer hat dies Leidlein erdacht ? (mi bémol majeur) (Des Knaben Wunderhorn)
Henri Duparc Au pays où se fait la guerre (fa mineur)
Henry Purcell Thy hand, Belinda - When I am laid (Dido and Aeneas)
Gioachino Rossini Nacqui all'affanno, al pianto (La Cenerentola)
Isabelle Druet, chant
Orchestre Symphonique de la Monnaie, dir. Kazushi Ono
Demi-finale (13/05/2008)
Wolfgang Amadeus Mozart Non so più cosa son, cosa faccio (Le Nozze di Figaro)
Claude Debussy Le Tombeau des Naïades (Trois chansons de Bilitis)
Vincenzo Bellini Tu sola, o mia Giuletta - Deh tu bell'anima (I Capuleti e i Montecchi)
Wim Henderickx Canzone pour chant et piano
Claudio Monteverdi Disprezzata Regina (L'Incoronazione di Poppea)
Maurice Ravel Oh! La pitoyable aventure! (L'heure espagnole)
Richard Strauss Sein wir wieder gut (Ariadne auf Naxos)
Isabelle Druet, chant
Jamin Stéphane, pianiste accompagnateur
Première épreuve (09/05/2008)
Gioachino Rossini Amici, in ogni evento - Pensa alla patria (L'Italiana in Algeri)
Christoph Willibald von Gluck Dieux puissants que j'atteste ! - Jupiter, lance la foudre (Iphigénie en Aulide)
Isabelle Druet, chant
Jamin Stéphane, pianiste accompagnateur
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER