Olga Pasichnyk
soprano | Ukraine, °1968
 
CHANT 2000 : Troisième Prix
La soprane ukrainienne Olga Pasichnyk fait ses débuts en 1992 à l’Opéra de chambre de Varsovie. Remportant plusieurs Grands Prix lors de célèbres concours de chant sa carrière prend son essor et elle est invitée à se produire au Théâtre des Champs-Elysées, Châtelet, Salle Pleyel, Concertgebouw d’Amsterdam, Konzerthaus Wien, de Doelen/Rotterdam, Palais des Beaux-Arts et Théâtre Royal de La Monnaie de Bruxelles, deSingel à Anvers, Philharmonie de Cologne, Opéra des Flandres, Bayerische Staatsoper (Munich), Grand Théâtre de Luxembourg, ainsi que les Festivals de Beaune, de Radio France, de la Chaise-Dieu, d’Innsbruck et de Jesi. En juin 2005, elle participe à la création mondiale de la Huitième Symphonie de Penderecki lors de l’inauguration de la salle de concerts Joséphine-Charlotte à Luxembourg-Ville.

Depuis de nombreuses années elle arpente les scènes musicales de part le monde et se produit régulièrement avec l’Orchestre Philharmonique et l’Orchestre National de la Radio de Pologne, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre du Mai musical florentin, l’Orchestre de Radio France, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Neue Orchester, le Freiburger Barockorchester, l’English Consort, le European Union Baroque Orchestra, les Musiciens du Louvre le SWR... sous la direction de chefs tels que Roy Goodman, Paul Goodwin, Jean-Claude Malgoire, Kazushi Ono, Trevor Pinnock, Marc Soustrot, Philippe Herreweghe, Ivor Bolton, René Jacobs, Andreas Spering, Heinz Holliger, Enrique Mazzola, O. Dantone, Christopher Moulds, J.C. Spinosi, J. Cl. Casadesus, Marc Minkowski, Sir Mark Elder et de nombreux autres.

Parmi les points forts des dernières saisons: sa prise de rôle de Blanche dans la légendaire production des Dialogues des Carmélites (Poulenc) de Robert Carsen à l’opéra de Flandre; ses débuts à l’Opéra National de Paris avec Morgana dans Alcina/Haendel; ses débuts au Aalto-Theater d’Essen dans Semele (Haendel) rôle-titre (prise de rôle qui lui valut des éloges dithyrambiques de la presse musicale); ses débuts au Grand Théâtre de Genève dans Aennchen (Freischütz), le rôle-titre dans La Calisto (Cavalli) à l’Opéra de Munich, son retour à l’Opéra de Paris (Bastille) avec Roxana dans Krol Roger (Szymanowski, mise en scène Kr. Warlikowksi) - un rôle qu’elle interpréta également dans le cadre du fameux festival de Bregenz en juillet/août 2009 (mise en scène David Poutney); sa prise de rôle d'Ilia (Idoménée) avec Les Musiciens du Louvre s.l.d. Marc Minkowski et ses débuts à l’Opéra de Lille et à Caen dans Micaela dans Carmen; sa prestation lors du Festival d’Innsbruck dans le rôle de Mégacle (L’Olimpiade de Pergolèse) s.l.d. A. de Marchi, repris récemment au Theater an der Wien et à Turin. Dans une autre héroïne haendelienne, Bellezza (Il Trionfo...) elle se produisit sous la direction de Marc Minkowski à la Salle Pleyel, au Konzerthaus Dortmund et lors du Festival de Grenade.

En concert elle fut dernièrement l’invitée de l’Orchestre Symphonique de Bamberg et de l’Orchestre Philharmonique de Munich (dans des oeuvres de Kr. Penderecki), l’Orchestre National d’Espagne s.l.d. de Marc Minkowski dans la Symphonie N° 3 de Gorecki), le Jerusalem Camerata, l’Orchestre National de Lille (Poulenc/Milhaud), l'Orchestre de la Fondation Gulbenkian (Lisbonne) s.l.d. J. Cl. Casadesus dans Mahler 4 et le Brussels Philharmonic dirigé par Michel Tabachnik dans les Chants d’Auvergne de Canteloube.

Parmi ses récents engagements à l’opéra Roxana dans Krol Roger à l’Opéra de Madrid (mise en scène Kr. Warlikowski), ainsi qu’au Théâtre Wielki (Varsovie, mise en scène David Pountney).

Quant à ses projets à moyen terme, notons qu’elle fêtera en outre ses débuts à l’Opéra d’Amsterdam dans Deidamia (Haendel) et l’Opéra de Nice dans il Tigrane (Scarlatti). Par ailleurs elle créera le rôle de Harey dans Solaris de Detlev Glanert au Festival de Bregenz en 2012 puis à l’Opéra comique de Berlin.
Audio
Programme
Finale (27/05/2000)
Wolfgang Amadeus Mozart Exsultate (allegro) (Exsultate, Jubilate KV 165)
Giuseppe Verdi Gualtier Maldè - Caro nome (Rigoletto)
Claude Debussy L'année en vain chasse l'année - Azaël, Azaël pourquoi m'as-tu quittée (L'enfant prodigue )
Benjamin Britten Phrases (Les Illuminations op. 18)
Olga Pasichnyk, chant
Orchestre Symphonique de la Monnaie, dir. Marc Soustrot
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER