Teodora Gheorghiu
soprano | Roumanie, °1978
 
CHANT 2004 : Quatrième Prix
D’origine roumaine, la soprano Teodora Gheorghiu débute ses études musicales par la flûte traversière, décrochant le Premier Prix au Concours National d'Interprétation en 1993 et 1994, avant de se consacrer entièrement au chant. Elle poursuit ses études à l’Académie de Musique Gheorghe Dima de Cluj (Roumanie) avec Niculina Mirea et Gheorghe Rosu et participe à de nombreuses master classes. Après plusieurs prix d'interprétation lors de concours de chant en Roumanie, elle remporte très vite de nombreux prix auprès de concours internationaux tels que le concours Julian Gayarre à Pamplone en 2002 et le concours George Enescu à Bucarest en 2003.

Tout en se perfectionnant, notamment auprès de Susanna Eken et de José van Dam à la Chapelle Musicale Reine Élisabeth en Belgique, elle fait ses débuts, en 2003, à l’Opera Romana de Bucarest dans le rôle de la Reine de la Nuit (Die Zauberflöte), puis se voit invitée au fil du temps au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, au Luzerner Theater, à l’Opéra National de Lorraine à Nancy, au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra de Lausanne et au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, où elle interprète notamment les rôles de Rosina (Il Barbiere di Siviglia), Musetta (La Bohème), ainsi que le rôle titre de Zaide.

En 2003, elle remporte la Bourse du Centre Herbert von Karajan du Staatsoper à Vienne et en 2004, fait ses débuts au sein de cette vénérable institution. Entre 2005 et 2007, elle est membre de la troupe de l'Opéra de Lucerne (Luzerner Theater), puis, de 2007 à 2010, intègre la troupe du Staatsoper de Vienne en tant que membre permanent et entame ainsi une très belle carrière. Lors de cette collaboration, elle chante notamment les rôles de Adele (Die Fledermaus), la Reine de la Nuit (Die Zauberflöte), Nannetta (Falstaff), Fiakermilli (Arabella), Adina (L’Elisir d’Amore), Elvira (L’Italiana in Algeri), Sophie (Werther) et Eudoxie (La Juive).
En 2009, elle incarne le Chanteuse Italienne (Capriccio) au Festival Richard Strauss à Garmisch-Partenkirchen.

Teodora Gheorghiu a déjà eu l’honneur de travailler avec des chefs réputés tels que Seiji Ozawa, Franz Welser-Möst, Marco Armiliato, Bertrand de Billy, Peter Schneider, Adam Fischer ou Christophe Rousset.

Teodora Gheorghiu poursuit également une carrière de concertiste et de récitaliste, collaborant notamment avec Paul Goodwin de l’Academy of Ancient Music de Londres, Sigiswald Kujiken de La petite Bande, Marc Soustrot de l’Orchestre Symphonique de la Monnaie, Asher Fisch de l’Orchestre National de Belgique et John Axelrod du Luzerner Sinfonie Orchester.

Notons parmi son actualité récente, un nouvel enregistrement avec Christophe Rousset et Les Talens Lyriques (2011). En été 2011, elle est invitée à donner une série de concerts, dont un récital, au Festival International d’Opéra Baroque de Beaune.
Programme
Demi-finale (03/05/2004)
Benoît Mernier Verklärter Herbst
Wolfgang Amadeus Mozart Durch Zärtlichkeit und Schmeicheln (Die Entführung aus dem Serail KV 384)
Franz Schubert Frühlingsglaube (Drie lieder op. 20 D 686)
Jacques Offenbach Les oiseaux dans la charmille (Les Contes d'Hoffmann)
Johann Sebastian Bach Blute nur, du liebes Herz (Matthäus Passion BWV 244)
Tiberiu Brediceanu Doina Stancutei
Sergey Rachmaninov Vocalise
Ambroise Thomas Oui pour ce soir - Je suis Titania la blonde (Mignon)
Teodora Gheorghiu, chant
Lucian Gheju, pianiste accompagnateur
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER